CIE DU KAÏROS / DAVID LESCOT

www.davidlescot.com


HISTOIRE

« J’ai dix ans et demi. C’est mon dernier été avant la sixième. Et la sixième, tout le monde sait que c’est l’horreur. L’horreur absolue. Alors je suis mal, très mal même, et j’ai peur, trop peur.
On a beau passer l’été comme chaque année à Quiberon, à la mer, la mer qui est froide et pleine de vagues, cette fois pour moi les vacances c’est l’enfer. Je reste sur la plage comme un vieux gars, je vais pas dans l’eau, je garde mon t-shirt. Les types de l’année dernière, avec qui je m’étais bien éclaté, maintenant je les trouve graves.
Ma petite sœur de deux ans et demi, qui en temps normal est déjà très agaçante, elle m’exaspère carrément. Sa manière de parler surtout, on comprend rien, rien du tout, elle considère que c’est aux autres d’essayer de capter ce qu’elle dit. Et le plus rageant, c’est que tout le monde trouve ça génial.Alors, ma mère a eu une idée. Elle m’a organisé un rendez-vous avec Francis, un gars de quatorze ans qui passe aussi ses vacances dans le coin. Histoire de me détendre. Je peux lui poser toutes les questions que je veux, il me décrit le truc. Et là je m’aperçois que je m’étais bien trompé sur la sixième : selon Francis, la sixième c’est pire, infiniment pire que ce que je croyais ! Moi je pensais que c’était juste l’horreur, en fait c’est carrément l’apocalypse, la fin du monde quoi !
Donc c’est décidé, j’irai pas, j’irai pas et j’irai pas. Le problème c’est que les jours passent de plus en plus vite et qu’il faut vraiment que je me dépêche de trouver une idée ».

« J’ai trop peur, c’est une affaire de langage. Comment parle-t-on à dix ans et demi ? Et comment pense-ton, par conséquent ? Et quelques années plus tard, à quatorze ans, et à deux ans et demi ?
J’ai voulu prêter à chacun des trois personnages : Moi (10 ans et demi), Francis (14 ans) et Ma Petite Sœur (deux ans et demi), un langage spécifique, et l’essentiel du travail d’écriture a consisté à inventer à chacun sa langue, donc sa pensée.
J’ai toujours été frappé par le sérieux de l’enfance. Pour moi l’enfant est quelqu’un de sérieux, de déterminé, qui très tôt se bâtit des convictions, produit des analyses, et se bat pour les faire reconnaître.
Pour le personnage de Francis, je me suis plutôt essayé à inventer un métalangage, fait de formules souvent indéchiffrables et éphémères, lesquelles d’ailleurs changent à une vitesse vertigineuse. J’ai dû me documenter sérieusement sur la question, comme sur celle du fonctionnement actuel des collèges, auprès de ma propre fille, elle-même en pleine adolescence, source documentaire des plus précieuses et excellente spécialiste du système langagier de sa génération et de son époque. Enfin pour ce qui est du langage de la Petite Sœur, âgée de deux ans et demi, j’ai mis un point d’honneur à faire absolument n’importe quoi. »
David Lescot


DISTRIBUTION

texte et mise en scène David Lescot

avec Suzanne Aubert, Camille Bernon, Charlotte Corman, Théodora Marcadé, Elise Marie, Caroline Menon-Bertheux, Camille Roy, Lyn Thibault, Marion Verstraeten (en alternance)

lumières Romain Thévenon
scénographie François Gautier Lafaye
assistantes à la mise en scène Véronique Felenbok, Faustine Noguès
administration Véronique Felenbok
diffusion Carol Ghionda Morgane Janoir
production Morgane Janoir


PRODUCTION

production Théâtre de la Ville (Paris), Compagnie du Kaïros
La Compagnie du Kaïros est soutenue par le Ministère de la Culture – DRAC Ile-de-France.
Le texte de la pièce est publié aux Editions Actes sud-papiers, collection « Heyoka jeunesse ».
Un spectacle tout public à partir de 7 ans.


PHOTO

Visuel J'ai trop peur

© Christophe Raynaud de Lage  / utilisation soumise à des droits : raynauddelage@gmail.com ou 06 74 49 57 68


DOSSIER DE PRESSE


CALENDRIER 20 – 21

2 août – Paris l’été (2 représentations)
30 novembre et 1er décembre • Théâtre de Cahors
16 > 18 décembre • La Coursive – scène nationale de La Rochelle
4 > 6 janvier • La Piscine/Firmin Gémier à Chatenay-Malabry
2 et 3 février • l’ABC – scène nationale de Bar-le-Duc
2 et 3 mars • Théâtre de la Coupe d’Or à Rochefort
4 et 5 juin • la Grange Dimière – Théâtre de Fresnes/Théâtre de Rungis (report dû au Covid-19)
9 et 10 juin • Carreau – scène nationale de Forbach (report dû au Covid-19)