CIE HVDZ / GUY ALLOUCHERIE

www.hvdz.org


HISTOIRE

Les veillées, c’est un spectacle constitué d’une mise en oeuvre de performances, d’actions artistiques qui génèrent l’écriture de textes, de chorégraphies et la fabrication de films qui rendent compte de la rencontre d’artistes avec des populations. C’est rendre compte d’une histoire, une drôle d’histoire simple. C’est créer à partir de ce que les gens nous racontent et à partir de ce qu’on a besoin de dire sur le monde. C’est aller à la rencontre et en rendre compte à la manière d’artistes qui s’emparent du réel et qui prennent position (politiquement, artistiquement, je veux dire). Le fil de l’oeuvre qui se fabrique au long des entrevues, des errances et des performances, c’est la ville ou les quartiers en question.
Non contents de fabriquer nos spectacles pour dire notre désir de justice sociale et d’égalité sur les plateaux de théâtre, nous descendons dans la rue, à la sortie des supermarchés, sur les places publiques, nous allons dans les cages d’escalier pour discuter et développer en direct le processus de création avec les acteurs vrais des quartiers. Faire du spectacle vivant. C’est faire du spectacle vivant ! Et on y mêle danse, théâtre, vidéo, cirque et paroles d’habitants.
Les veillées, ce sont des créations successives. Chaque veillée est un nouveau spectacle conçu avec les acteurs d’une ville où la compagnie s’installe. Le spectacle particulier des veillées sort de l’ordinaire. Il se crée au fur et à mesure des rencontres, de la présence de la compagnie ici, là, ou ailleurs comme un travail en évolution qui se termine par une représentation qui raconte la cité, l’art, les populations vus par une troupe d’artistes – errants – vagabonds – flâneurs – situationnistes qui hument, respirent, discutent, dansent. Au coin d’un bar, au milieu d’une rue, au balcon d’un immeuble, près d’un arrêt de bus.
Au final une représentation qui mêle tous ceux que ça intéresse et ceux qui ont participé à l’aventure. Des gens qu’autrement rien ne réunirait. C’est ça l’histoire, c’est ça le risque ! Sinon à quoi bon. Guy Alloucherie, décembre 2004


DISTRIBUTION

collectif de création Guy Alloucherie, Jérémie Bernaert, Martine Cendre, Didier Cousin, Flora Loyau, Frantz Loustalot, Howard Richard

avec les habitants des quartiers
(ou) avec les -ancien(ne)s- employé(e)s de La Redoute pour le projet REDOUTE acte 3

et les acrobates, comédiens, danseurs, techniciens qui ont participé aux Veillées : Marie Letellier, Frédéric Arsenault, Mathilde Arsenault-Van Volsem, Camille Blanc, Marion Collé, Iffra Dia, Alexandre Fray, Hervé Hassika, Dorothée Lamy, Hassan Razak, Pierre Staigre, Guillaume Legras, Catherine Pavet, Lionel About, Leïla Ariche, Frédéric Barrette, Blancaluz Capella, Mathieu Gary, Manuelle Haeringer, Caroline Masini, Rafael Moraes et Tamires Souza dos Santos, Eros Valerio, Paulo Chamon, Rubia Neiva, Rodrogo Rojas, Cynthia Domenico, Marco Diniz, Howard Richard, Charles Davidson, Ester França Monteiro de Barros, Marisa Riso, François Paco Meslouhi, Mascote, Fabio Dornas, Sébastien Radouan, Isabelle Ribot, Eva Sol, Marie Louët, Mourad Bouhlali, Marie Bouts, Joris Frigerio, Matthieu Renevret, Matthieu Desseigne, Sarah Cosset, Yannick Bourdelle, Thierry Montaigne, Fatiha Mellal, Sabine Gautrain… sous la direction artistique de Guy Alloucherie


PRODUCTION

production compagnie Hendrick Van der Zee, Culture Commune Scène nationale du Bassin minier du Pas-de-Calais

avec le soutien de la DRAC Nord – Pas-de-Calais, du Conseil Régional du Nord – Pas-de-Calais, du Conseil Général du Pas-de-Calais.


 CALENDRIER

« Portraits »
21 au 30 septembre 2017 • Capdenac
(calendrier en cours)