[vc_row el_position= »first last »] [vc_column] [vc_column_text el_position= »first »]

Cirque Trottola & Petit Théâtre Baraque

www.104.fr


HISTOIRE

Cirque, arène, théâtre, musique: c’est tout en un pour Matamore. Deux troupes (Cirque Trottola et Petit Théâtre Baraque) fusionnent en une seule, et leurs cinq interprètes tendent la main des cinq doigts pour tordre ou ça leur chante des allusions à la commedia dell’arte. Faux fanfarons et vrais braves, ils ne gardent de Matamore que les allusions à un fort brasseur d’air qui serait un cirque à lui seul, jeté dans une furieuse corrida, successivement matador et toro, celui qui tue et celui qui meurt – de rire évidemment. La piste est une arène plus animée qu’une plaza aux heures de presse. Tous y portent leur prouesse, jonglage ou équilibre, jeux de fouet ou de balai, grande phrase ou pépiement, au bénéfice commun. Ils sortent et rentrent de tiroirs comme diables en caisses, jouent sur les mots comme ils virevoltent dans les airs, changent d’échelle comme de visage tout en se cognant avec gravité a l’absence de portes. Ils paraissaient cinq; ne seraient-ils pas plutôt dix? Ce gugusse n’est-il pas le clown blanc, et ce géant, le roi nain ? Est-ce l’as du six-coups qui cherche un
câlin, la dompteuse qui rectifie les bouquets ?
Leurs enchainements sont des enchantements, ils se mettent les fers aux pieds pour éprouver leur liberté, celle de la scène suivante, ou ils feront des pattes et des mains pour jouer à chien perché, et s’insulteront d’un mot d’un seul: « déshydraté! » pour mieux célébrer l’ivresse partagée.

Les deux troupes du Cirque Trottola et du Petit Théâtre Baraque n’en forment aujourd’hui plus qu’une, réunie pour Matamore dans l’arène creusée au centre du chapiteau rouge.
Là, dans le fond, où tempête une corrida de pacotille mais où des acrobates en chair et en os bravent un vide bien réel, quelles contorsions, quel acharnement et quelles délicatesses vont transfigurer les fauves en princes et les dieux archaïques en pantins désarticulés?… La fosse…On y verra fleurir la mémoire des pistes de sciure et du simple émerveillement, l’âme du chapiteaucirque…
et dans un même mouvement s’en extraire la moelle cruelle, que l’on essore jusqu’à la fibre, puis que l’on tord, que l’on ré-habite avec outrance, afin qu’en jaillisse le squelette revigoré, repeint de rouge et de blanc.
Et nous, spectateurs assis en rond autour de cette arène, sommes nous venus chercher l’éblouissement des strass de la piste, ou l’étalage en cascade des prouesses techniques?…
«…Plonger plutôt! tout entier dans la fosse, et renaître, engloutis…»
Ces matamores déploient un cirque à cru, artisanal et brinquebalant, baigné de fanfares sans âge et de compositions insolites. Une galerie de figures fragiles et burlesques qui peuvent flanquer la frousse, multiplier les jongleries, s’envoler dans les cintres et défier la pesanteur à nous couper le souffle. Ça s’engueule méchamment du côté des clowns, bien teigneux et emplâtrés comme Fellini les aimait. Le cirque est là, familier et reconnaissable, tordu et magnifié dans son fondement.

 


DISTRIBUTION

Créé et interprété par Nigloo, Titoune, Bonaventure, Branlotin et Mads / création sonore Thomas Barrière et Bastien Pelenc avec la collaboration d’Alain Mahé / régie son Thomas Barrière, Bastien Pelenc ou Grégory Cosenza / régie générale et lumière Nicotin / costumes Anne Jonathan / construction atelier CENIC Construction / production et diffusion Marc Délhiat / communication et diffusion Guiloui Karl

PRODUCTION

Cirque Trottola et Petit Théâtre Baraque

COPRODUCTIONS

Scène Nationale d’Albi, Scène Nationale de Besançon, le Sirque / Pôle National des Arts du Cirque de Nexon Limousin, Carré Magique Lannion Trégor / Pôle National des Arts du Cirque en Bretagne, Pronomade(s) en Haute Garonne / Centre National des Arts de la Rue, Agora / Pôle National des Arts du Cirque de Boulazac Aquitaine, Marseille-Provence 2013 / Capitale Européenne de la Culture / Théâtre d’Arles / Scène Conventionnée pour les écritures d’aujourd’hui, CIRCa / Pôle National des Arts du Cirque Auch Gers Midi-Pyrénées, La Verrerie d’Alès / Pôle National des Arts du Cirque Languedoc-Roussillon, Cirque-Théâtre d’Elbeuf / Pôle National des Arts du Cirque Haute-Normandie, Les Treize Arches / Scène Conventionnée de Brive

SOUTIENS

La Cascade / Pôle National des Arts du Clown et du Cirque Bourg Saint Andéol, festival d’Alba la Romaine, Le Prato à Lille – Pôle National des Arts du Cirque
Subventions : Ministère de la Culture / aide à la création DGCA, Drac Rhône-Alpes / aide au projet, Région
Rhône-Alpes et Département de la Drôme.
Le Cirque Trottola et le Petit Théâtre Baraque remercient l’ensemble de ses partenaires pour leur
engagement à leurs côtés dans la nouvelle aventure Matamore.


PHOTOS

[/vc_column_text] [vc_gallery type= »image_grid » interval= »3″ onclick= »link_image » img_size= »400×300″ images= »3460,3463″ custom_links_target= »_self »] [vc_column_text el_position= »last »]

crédits : Philippe Laurençon/ utilisation soumise à des droits : philynefoto@hotmail.fr


DOSSIER DE PRESSE


CALENDRIER

Du 08 octobre > 02 novembre 2014 au CENTQUATRE – PARIS
Mercredis, jeudis et samedis/20h
Dimanche/18h

5 > 11 juillet 2014 : Brioux-sur-Boutonne / Festival au Village.
17 août > 1er septembre 2014 : Prague / Festival Letni-Letna – (Tchéquie).
12 > 20 septembre 2014 : Genève / Théâtre Cirqule – (Suisse).
8 octobre > 2 novembre 2014 : Le CENTQUATRE – PARIS avec le Théâtre de la Ville.
28 novembre > 20 décembre : Zalsbourg / Winter Festival – (Autriche).
27 janvier > 12 février 2015 : Pilzen / Capitale Européenne de la Culture 2015 – (Tchéquie).
21 > 27 mars 2015 : Gap / Théâtre de la Passerelle – Scène Nationale des Alpes du Sud.
7 > avril 2015 : Grenoble / MC2 Grenoble.
6 > 10 mai 2015 : Cusset / Théâtre de Cusset – Scène Conventionnée Cirque Auvergne.
19 > 30 mai 2015 : Chalon-sur-Saone / Espace des Arts – Scène Nationale.
9 > 19 juin 2015 : Nantes / Le Lieu Unique – Scène Nationale de Nantes.

 

[/vc_column_text] [/vc_column] [/vc_row]