Scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais

Laurent Coutouly

www.culturecommune.fr


LE PROJET

En 1990, peu avant la fermeture du dernier puits de mine du territoire, est née Culture Commune, « association intercommunale de développement artistique et culturel ».
 
Une scène nationale nomade :
Culture Commune est une scène nationale, labellisée par le Ministère de la Culture, et soutenue par la DRAC Hauts-de-France, la Région Hauts-de-France, le Département du Pas-de-Calais et les communautés d’agglomération de Lens-Liévin et de Béthune-Bruay Artois Lys Romane.
Culture Commune, c’est une équipe qui développe des actions artistiques et culturelles en lien avec des artistes et la population sur un vaste territoire urbain et rural composé de 3 communautés d’agglomération et de 150 communes.
Une large part des actions sont développées en partenariat avec un nombre important d’acteurs, associations, établissements publics ou collectivités territoriales.
Les actions se développent tout au long de l’année sur le territoire : en saison, d’octobre à mai, à la Fabrique Théâtrale, à proximité et dans les communes de l’arrondissement de Lens ; en début et en fin de saison, en itinérance, principalement sur l’arrondissement de Béthune avec la Smob, chapiteau mobile implanté dans des petites communes et La Constellation Imaginaire, festival des arts de la rue et de l’espace public.
 
Une scène nationale pluridisciplinaire à l’échelle humaine :
Pluridisciplinaire, le projet de Culture Commune s’appuie sur deux axes artistiques et culturels, à savoir « les écritures » et « le corps en mouvement ».
Ces axes permettent d’embrasser une large palette d’aspects et de démarches artistiques (du texte de l’auteur en passant par les écritures de mises en scène et chorégraphiques, ou encore la danse et le cirque en passant par l’expressivité des corps dans le spectacle vivant…).
Les choix artistiques sont d’une grande diversité, exigeants et accessibles au plus grand nombre, sans avoir besoin d’une maîtrise des codes et des conventions.
Des artistes (auteurs, metteurs en scène, circassiens ou chorégraphes, en salle ou dans l’espace public) sont invités à travailler avec les habitants, de la prime enfance à l’âge adulte. Une politique de soutien au long cours d’artistes en développement est privilégiée.
 
Une scène nationale engagée dans son environnement d’implantation :
Culture Commune, c’est un projet, un territoire et également un lieu, la Fabrique Théâtrale, implantée à la Base 11/19 de Loos-en-Gohelle.
La Fabrique accueille des artistes en résidence et différents publics. C’est un lieu pour la création et les pratiques artistiques, avec des portes ouvertes régulières sur les projets en cours de fabrication. Elle jouxte la Maison des artistes et des citoyens située au sein de la cité des Provinces à Lens, qui complète le dispositif et permet un autre type de rencontre entre les artistes, les habitant·e·s et les acteurs du territoire.
Les allers et retours entre la Fabrique Théâtrale et le reste du territoire sont nombreux. Ainsi, les actions à la Fabrique ou à la Maison sont souvent pensées en lien avec les acteurs, les quartiers et les villes limitrophes ou voisines.
De même, les projets développés en itinérance sont imaginés toujours avec l’idée de laisser des traces, d’engager des suites, des prolongements, permettant de renforcer les liens, favoriser la mobilité et la circulation des habitants sur l’ensemble du territoire d’implantation.
 
©DR

NOS RENDEZ-VOUS

C’est tous les jours l’été
Ouverture de saison festive avec Aurore Magnier / Cie La Ponctuelle / artiste associée
16 septembre

Chemins de traverse
Avec et par les habitant·e·s des quartiers République et Cité 4 d’Avion
26 novembre

Piano Rubato
De Mélissa Von Vépy / Cie Les Happés
12 et 13 janvier

Qu’est-ce qu’on fabrique en famille ?
Festival jeune public
3 au 5 mars

La Beauté du geste
Festival de danse
21 au 26 mars

Rencontres-laboratoires
6 et 7 avril

La Constellation imaginaire #9
Festival itinérant des arts de la rue et de l’espace public
30 mai au 3 juin

PROGRAMME


RENCONTRES-LABORATOIRES

Dans un monde bouleversé par la crise sanitaire et au lendemain d’un anniversaire dont nous n’avons pas pu souffler les bougies, la saison 21-22 met en perspective les trajectoires qui orientent le projet de Culture Commune depuis ses origines.

Plutôt que fêter un anniversaire passé, nous avons préféré mettre en place une réflexion collective qui se concrétise par l’organisation de rencontres-laboratoires en avril 2023.

L’enjeu est d’associer le plus grand nombre de partenaires à prendre une part active à cette réflexion, en les invitant à travailler ensemble, sur des enjeux qui les concernent en lien avec le contexte et l’évolution de ce territoire.

©Ktha

LA PROBLÉMATIQUE DES RENCONTRES-LABORATOIRES

Les rencontres-laboratoires ont pour problématique l’évolution des projets artistiques et culturels de territoire en lien étroit avec leurs habitants, traversés par la crise sanitaire et l’indispensable transition au regard du changement climatique.

UNE RÉFLEXION COLLECTIVE ET PARTAGÉE

Afin de nourrir les rencontres-laboratoires qui auront lieu en avril 2023, les partenaires sont invités à s’emparer des thématiques citées par la suite. Ces questionnements sont transversaux à la fois aux enjeux du territoire et à ceux des partenaires identifiés. La volonté est de développer une réflexion commune entre les acteurs parties-prenantes de l’histoire et de la situation du territoire. Pour cela, des enjeux ont été identifiés par le comité de pilotage des rencontres-laboratoires.
• Les enjeux de la jeunesse, par l’inclusion, la participation des jeunes dans le territoire et les relations qu’ils entretiennent avec la culture ;
• Les enjeux de médiation au travers de l’interrogation des cadres et des obstacles lors de mises en œuvre d’outils spécifiques ;
• Les enjeux de participation citoyenne, pour favoriser le faire “avec” et non pas faire “pour” ; Les enjeux de présence artistique pour repenser la relation entre l’artiste et le territoire ;
• Les enjeux sociétaux en incluant davantage de coopération et de solidarité pour tendre vers un “vivre-ensemble” ;
• Les enjeux de la coopération et de territoire pour favoriser les synergies entre les acteurs et dans leurs actions ;
• Les enjeux d’un monde commun et la place de la culture dans un territoire aux identités culturelles multiples.

©Antoine Repessé

CALENDRIER

Printemps/Eté 22 : choix des enjeux et réflexions partagées
Chaque partenaire est invité à s’approprier au moins un des enjeux précédemment cités, en lien avec ses propres objectifs. Nous proposons qu’ils puissent être travaillés en commun par différents acteurs et le comité de pilotage pour élargir le champ de réflexion.

Automne-Hiver 22/23 : mise en place des ateliers
Les partenaires pilotes de projets pourront organiser des ateliers liés à l’enjeu définit, avec les modes de travail, le cadre, le contexte à son libre choix. Le but étant de piloter ensemble des temps de réflexion partagés avec les partenaires, les publics et les équipes de chaque structure sollicitée. Ces ateliers seront accompagnés et soutenus par Culture Commune, selon des modalités à préciser selon l’atelier et les partenaires concernés.

Printemps 23 : restitution pendant les rencontres-laboratoires
Lors de la première semaine d’avril, auront lieu les rencontres-laboratoires et l’aboutissement de ces réflexions. Les restitutions pourront prendre différentes formes, selon le contexte, les partenaires, les enjeux partagés. Par exemple des interventions artistiques, ludiques, de témoins ou encore des textes, des vidéos, des audios, … avec l’idée de proposer des pistes d’actions concrètes.

©Antoine Repessé