Compagnie BurnOut – Jann Gallois

www.cieburnout.com


CRÉATION 2021

L’ineffable se dit de ce qui ne peut être exprimé par des paroles. L’intention de Jann Gallois est de réunir sur scène différentes formes d’art sacré à travers la danse et la musique, dans le but de rendre manifeste notre essence immortelle, qui ne peut se décrire par les mots. Également musicienne de formation, la musique sera en partie jouée en live par Jann Gallois. Tout en développant une gestuelle originale autour de différentes œuvres du répertoire classique dit « sacré », la chorégraphe nous montre qu’il est aussi possible de déceler ce rapport au sacré dans des registres surprenants tel que le Wadaiko (percussions japonaises traditionnelle) ou l’électro. Bien que leurs formes diffèrent, le fond et la puissance de ces musiques sacrées ne sont pour Jann Gallois en rien éloignés puisqu’elles sont le reflet d’une seule et même chose : notre âme.


JANN GALLOIS

Dans quelle dimension un corps peut-il s’engager afin de raconter ou d’évoquer quelque chose? Voici la première question qui m’habite lorsque la nécessité de créer me vient, car l’essentiel de mes recherches est de donner une traduction sensible à ce qui peut paraître, dans un premier temps, abstrait.
J’ai besoin avant tout de parler de nous. Des hommes et des femmes que nous sommes, et que j’observe avec autant de fascination que d’aversion. J’y vois des âmes enfermées dans des boites, des boites qui gesticulent, interagissent, et se démènent comme elles peuvent pour donner un sens à leur petit bout de vie ici sur Terre. Des âmes pleines de force divine dont elles sont l’essence même, mais malheureusement bien souvent aveuglées par le piège de l’égo.

La crise que nous vivons n’est pas simplement économique et financière, mais aussi philosophique et spirituelle. Elle renvoie à des interrogations universelles : qu’est-ce qui rend l’être humain heureux ? Qu’est-ce qui peut être considéré comme un véritable progrès ? Quelles sont les conditions d’une vie sociale harmonieuse ? Ce sont toutes ces questions qui me traversent et qui génèrent en moi l’envie d’exprimer et de partager cette réflexion à travers des corps en mouvement, car le corps, lui ne ment jamais.

La danse est pour moi l’expression pure de l’âme. Lorsque qu’on danse avec son coeur ouvert, l’âme qui vibre à l’intérieur peut alors parfois atteindre le coeur d’un autre s’il accepte lui aussi de s’ouvrir. La danse est ce langage universel qui unit tous les peuples, tous les âges, d’où que l’on vienne et qui que l’on soit. Je perçois un corps en mouvement tout comme j’écoute une musique, l’art chorégraphique est pour moi un chant du corps visuel et graphique. Ainsi, tout comme jouer de la musique, danser c’est libérer une vérité intérieure purifiée de toutes codifications et limitations du langage. Pouvoir révéler l’ineffable qui se trouve en chacun de nous. Travaillant une matière palpable, celle du corps, je la pétris en cherchant toujours à retranscrire les effets physiques d’une ‘traversée’. Comment, par exemple, un corps peut-il être traversé par une force gravitationnelle décuplée ( P=mg ), par un trouble psychique ( Diagnostic F20.9 ) par la présence d’un ou des autres ( Compact et Quintette ) ou encore par la décision arbitraire d’un groupe extérieur à qui l’on remet tous les pouvoirs en main ( Carte Blanche ). Je crée systématiquement en m’imposant une contrainte centrale, simple, propre à chacune de mes créations, et m’efforce de la maintenir car j’y vois alors un moteur à la créativité.

Enfin j’aime finir par une situation du grand maître yogi B.K.S Iyengar dont l’oeuvre magistrale et la compréhension du corps m’est d’une profonde source d’inspiration : ‘Tout l’enjeu est d’apprendre à faire de son corps non pas un obstacle mais l’instrument même de sa propre réalisation’.

Jann Gallois


DISTRIBUTION

Chorégraphie, scénographie, costume et interprétation Jann Gallois
Ingénieur son Julien David aka « Léo »
Lumières Cyril Mulon
Réalisation scénographie Nicolas Picot et Cédric Bach
Regard complice Frédéric Le Van

PRODUCTION

Compagnie BurnOut

CO-PRODUCTIONS

Festival Montpellier Danse, Chaillot-Théâtre national de la Danse, Théâtre Paul Eluard – (TPE) de Bezons – Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création-danse, Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale, Culture Commune – Scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais, Théâtre de Saint-Quentin- en-Yvelines – Scène nationale, Châteauvallon – Le Liberté – Scène nationale, L’Onde Théâtre – Centre d’art, La Commanderie de Saint-Quentin-en-Yvelines, La Filature – Scène nationale de Mulhouse, Théâtre de Châtillon – Scène nationale du Sud-Aquitain, Mission danse de Saint-Quentin-en-Yvelines

SOUTIENS

DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la structuration, Ministère de la Culture, de la Région Île-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle ainsi que de la Fondation BNP Paribas


DOSSIER DE PRESSE


PHOTOS

©Gaëlle Astier Perret


TEASER


CALENDRIER

Juin-Juillet-Août 2020 : Formation à Kyoto Villa Kujoyama, Institut Français – ANNULÉ
Juin-Juillet-Août 2020 : Formation Taïkos à Paris -Théâtre National de Chaillot
23 novembre 2020 – 12 décembre 2020 : 3 semaines à Montpellier Danse
8 au 21 Janvier 2021 : 2 semaines à la Chapelle Sainte-Marie – Cie La Baraka à Annonay
1er au 13 mars 2021 : 2 semaines à la Scène Nationale de Bayonne
29 mars au 11 avril 2021 : 2 semaines à Châteauvallon – Le Liberté, Scène nationale
25 avril – 9 mai 2021 : 2 semaines de résidence à la Filature – Scène Nationale de Mulhouse
11 et 12 mai : Présentations à la Filature – Scène Nationale de Mulhouse
14 juin – 19 juin 2021 : 1 semaine à Culture Commune, Scène Nationale du bassin minier du Pas-de-Calais
26 juin – 29 juin 2021 : Montage et répétitions à Montpellier Danse
30 juin – 2 juillet 2021 : Premières au Festival Montpellier Danse, 18h, Studio Bagouet