theatredelapoudrerie.fr


Le Théâtre de la Poudrerie
L’expertise de la pratique participative

Aujourd’hui de nombreuses initiatives solidaires émanant de la société civile, qui vont à l’encontre des logiques économiques prônées auparavant, montrent la voie d’un futur nouveau pour la société. Le Théâtre de la Poudrerie est en phase avec ces initiatives et mène la sienne avec pour conviction qu’une société plus solidaire fondée sur le partage est possible

Les écritures théâtrales contemporaines reflètent les préoccupations, les espoirs et les mouvements du monde actuel. À travers leurs créations, auteurs et metteurs en scène livrent leur vision. Pour enrichir celle-ci, le Théâtre de la Poudrerie tend à faciliter les rencontres entre créateurs et citoyens, et entre les citoyens eux-mêmes. Le Théâtre devient ainsi forum où les habitants s’échangent idées, points de vue et désaccords. Leur parole est source d’inspiration pour les artistes. Chaque témoignage est important, chaque spectateur est connu et reconnu car sans lui le Théâtre perdrait son sens. Il s’est établi entre le Théâtre de la Poudrerie et les habitants une confiance propre à convaincre les plus réticents d’entre eux de participer à ses projets. Le cadre familier d’une représentation à domicile, la qualité des rencontres avec les équipes artistiques en résidence et la convivialité de la préparation des créations participatives sont sa marque de fabrique. Cela lui permet d’offrir des oeuvres particulièrement exigeantes intellectuellement et artistiquement.

Le Théâtre de la Poudrerie a développé, grâce à l’ampleur de sa pratique et à la qualité de ses représentations, une expertise en matière de théâtre à domicile et de création participative. Après 9 années d’existence, le Théâtre de la Poudrerie a en effet proposé 39 spectacles à domicile (dont 28 créations) soit un peu plus de 800  représentations. Aux représentations à domicile s’ajoutent 16 grandes formes participatives sur plateau.

Aujourd’hui le Théâtre de la Poudrerie est reconnu pour son expertise et son savoir-faire sur les pratiques participatives. En 2018, la journée de rencontre nationale dédiée aux arts participatifs organisée en partenariat avec l’Observatoire des Politiques Culturelles  avait réuni 200 participants : des artistes, des chercheurs, mais aussi des habitants.


VALÉRIE SUNER – DIRECTRICE

Metteuse en scène d’une trentaine de spectacles, Valérie Suner mène des projets culturels
depuis 25 ans.
Dans son histoire personnelle, elle est habituée dès son plus jeune âge à faire le lien entre différentes formes de langages et entre différentes cultures. Forte de cette expérience, elle fonde en 1993, le collectif de recherche artistique international et interdisciplinaire, Le Théâtre Ensemble, avec le metteur en scène, Ivo Krobot, le dramaturge, Michal Laznovsky, la chorégraphe ZoïKa Mikotova et le plasticien, Jacques Warminsky. Dans ce cadre, elle participe à la création de cinq spectacles à la croisée du théâtre, de la danse, de la musique et des arts plastiques en collaboration avec le CDN d’Angers, l’Espace d’Art contemporain de l’Orbière en Anjou, le Théâtre du Labyrinthe à Prague et le Théâtre de Cluj en Roumanie.
Durant ces trois années, elle développe une méthode de travail qui part d’enquêtes de terrain qu’elle mène notamment à l’étranger, pour mieux comprendre le langage des auteurs depuis leur culture et leur pays d’origine. De 1996 à 2000, elle collabore en France à une dizaine de mises en scène de Michel Fagadau
(directeur de la Comédie des Champs-Elysées) puis durant deux ans, elle est conseillère artistique de Gabriel Garran au Théâtre International de Langue Française à Paris. Elle y met en place le festival du XIX arrondissement avec les habitants.
Jusqu’en 2010, elle dirige avec Michael Batz la Compagnie Yorick avec qui elle met notamment en scène « Une ardente patience » d’Antonio Skarmeta, « La femme fantôme » et « Bones » de Kay Adshead. Dans ce cadre, elle est en résidence au Théâtre Vidy Lausanne, et durant quatre années au Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis, à la scène nationale puis à la scène conventionnée de Cergy Pontoise. Elle s’est attachée à organiser sur ces territoires de la périphérie parisienne de multiples rencontres et actions à destination des populations. En tournée à Sevran, elle y rencontre les acteurs locaux et propose à la municipalité un
projet de théâtre en prise avec la ville. En 2011, le projet se concrétise et elle cofonde avec Alain Grasset le Théâtre de la Poudrerie à Sevran où elle travaille à créer un théâtre de la socialité et se spécialise sur la création artistique participative.


PHOTOS

© Fred Chapotat


FESTIVAL – Après le succès des 1res Rencontres du Théâtre de la Poudrerie en 2018, la 2e édition se prépare !

Arts participatifs et écologie populaire, quels liens pour penser un nouvelle ville ?

Du 3 au 11 octobre, le Théâtre de la Poudrerie organise la 2ème édition de son festival dédié aux arts participatifs. Les Rencontres du Théâtre de la Poudrerie interrogent cette année les liens entre l’écologie populaire et les arts participatifs. Au programme : deux journées de réflexions avec des équipes d’artistes et de chercheurs Bruno Latour et son collectif Où atterrir et GONGLE, deux spectacles de David Wahl, et une invitation lancé à l’équipe artistique du Phun qui s’installera dans l’espace public durant plusieurs semaines.


 DOSSIER DE PRESSE