Les Chiens Andalous / Marion Conejero


LA PIÈCE

« Tu sais ce qu’il manque à notre génération ?
Un but commun. Quelque chose qui nous unit. »

Le sujet du cours d’histoire : l’autocratie et le IIIème Reich. Pour faire comprendre aux lycéens la mise en place progressive d’un régime totalitaire, un professeur d’histoire décide de mener en classe une expérience grandeur nature. « La Vague » avec son symbole, son salut et ses règles voit le jour. Mais ce qui n’était à la base qu’un simple jeu va gagner de l’ampleur et échapper à tout contrôle.

Adaptée du roman de Todd Strasser, du film de Dennis Gansel et de l’histoire vraie de Ron Jones, la nouvelle création de Marion Conejero met à nu les mécanismes d’embrigadement et de manipulation sur une jeunesse en manque d’avenir.


> CONSULTER LE DOSSIER


NOTE D’INTENTION

« Fin 2020, l’équipe du Théâtre de Thouars me montre une photo d’un discours d’Himmler prononcé en 1944 dans la salle dans laquelle nous venions de répéter. J’ai été saisie par l’antagonisme des deux époques.

Heureuse d’être dans ce théâtre à la mienne. Et bousculée par la vérité de la Grande Histoire qui nous enseigne qu’elle est faite de cycles et que, bien qu’apprise douloureusement, la leçon s’oublie au fil des ans.

Depuis l’épidémie de Covid-19 notre jeunesse est encore plus fragilisée. Elle manque de promesses et de joie. Elle recherche un avenir dans lequel s’épanouir mais qui apparaît être à court d’espoir. En quête de guide, manipulable. Aisé, alors pour les extrêmes de s’engouffrer dans les brèches.

C’est pourquoi j’ai décidé d’adapter La Vague, convaincue de la vivacité du sujet dans notre société actuelle. »

Marion Conejero, décembre 2021


DISTRIBUTION / PRODUCTION

Adaptation et mise en scène Marion Conejero
Adaptée du roman de Todd Strasser et du scénario du film de Dennis Gansel, basé sur l’histoire de Ron Jones 
Texte français d’Aude Carlier

Avec Mathurin Voltz, Rosalie Comby, Anthony Jeanne, Marion Conejero, Arnold Mensah, Nino Rocher
Et les voix de Aurore Serra et Thomas Silberstein
Assistante à la mise en scène Aurore Serra
Scénographie Jordan Vincent
Lumières Léandre Gans
Musiques originales Raphaël Archambault
Costumes Michèle Pezzin
Création sonore Manon Amor
Régie générale et son Théo Cardoso
Régie lumière Lison Foulou

Production Les Chiens Andalous
Co-Production Théâtre d’Angoulême, Scène Nationale / Théâtre de Thouars, Scène conventionnée / Le Gallia, Scène conventionnée / L’OARA, Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine

Avec le soutien de La Drac Nouvelle-Aquitaine / le Département de la Charente / L’Adami
Avec le soutien de L’Onde -Centre d’art, Scène conventionnée de Vélizy-Villacoublay / Les 3T, Scène conventionnée de Châtellerault / La Maison Maria Casarès


BIO : MARION CONEJERO

Marion Conejero fonde la compagnie Les Chiens Andalous en 2015 avec laquelle elle crée une adaptation de Roméo et Juliette.

Elle intègre en 2017 le dispositif “Jeunes Pousses” de La Maison Maria Casarès à Alloue avec son deuxième projet L’Éveil du printemps de Wedekind. La même année, elle assiste le metteur en scène Matthieu Roy – Cie Veilleur® pour la création Un pays dans le ciel d’Aiat Fayez. En 2020, elle co-réalise son premier documentaire Les Petites Mains sur la transition écologique en Charente.

Elle devient artiste complice au Théâtre d’Angoulême, scène nationale en janvier 2020. C’est là qu’elle crée Else(s) d’après Mademoiselle Else de Schnitzler. Sa nouvelle création, La Vague, d’après Todd Strasser, sera créée à l’Onde Théâtre Centre d’Art en février 2024.

Les Chiens Andalous s’engagent depuis sa création à raconter et inscrire la jeunesse à travers des questions politiques et sociales contemporaines.


CALENDRIER

– 27 > 28 février : L’Onde, Scène conventionnée de Vélizy-Villacoublay – création 2024
– 5 > 7 mars : Théâtre d’Angoulême, Scène Nationale / Festival La Tête dans les nuages
– 14 > 15 mars : Le Gallia Théâtre, Scène conventionnée de Saintes
– Juillet : Festival au Village – Brioux-sur-Boutonne
– 22 juillet > 17 aout : Festival d’été de La Maison Maria Casares – Alloue
– 10 octobre : Théâtre de Thouars, Scène conventionnée